Douleurs au dos, inflammation des articulations, raideurs et réduction de l’amplitude des mouvements ne sont que quelques symptômes qui font partie des principales causes de handicap chez les Nord-Américains. Comment profiter au maximum de la vie si le simple fait de bouger occasionne des douleurs? Comme nos articulations sont des structures complexes et que de nombreux facteurs peuvent entrer en cause, il peut devenir difficile d’identifier précisément la source de ces douleurs. Même si elles sont souvent associées au vieillissement, les douleurs articulaires peuvent aussi résulter d’une blessure de sport, d’arthrite rhumatoïde ou d’arthrose. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à diminuer l’inflammation et à retrouver votre mobilité.

Restez actif
30 minutes d’activité physique par jour peuvent aider à garder la mobilité des articulations. Optez pour les sports doux comme la marche rapide, le yoga ou la natation.

Adoptez une alimentation équilibrée
Augmenter vos portions de fruits et de légumes frais ainsi que celles de poissons riches en Oméga-3 de vos repas, tout en limitant votre consommation de viande rouge. Privilégiez plutôt les viandes blanches, les huiles végétales d’olive et de canola, les noix, les graines de lin et de chanvre.

Nourrir ses articulations
Assurez-vous de donner les bons nutriments à vos articulations tels que le calcium, le magnésium ainsi que la vitamine D. De plus, nos articulations sont composées en grande partie de collagène. Avec le temps, notre corps en produit moins et cette diminution peut affecter nos articulations.

Diminuer l’inflammation
La curcumine est un antioxydant qui possède de fortes propriétés anti-inflammatoires. Elle réduit l’inflammation et la douleur et est aussi efficace pour traiter les douleurs reliées à l’articulation entière (arthrose et rhumatismes) que pour les tendinites et bursites.

La griffe du diable agit aussi comme anti-inflammatoire en diminuant l’inflammation des tissus conjonctifs et est particulièrement efficace pour réduire les douleurs dorsales lorsqu’elle est associée à la griffe de chat.

editeur
editeur