Le pau d’arco est un arbre tropical qui peut atteindre plus de 30 mètres de hauteur. Ses propriétés thérapeutiques sont connues depuis fort longtemps des indigènes vivant en Amérique du Sud et son écorce est utilisée dans le traitement de plusieurs pathologies.

Le pau d’arco est reconnu pour ses propriétés anti-infectieuses, anti-parasitaires, anti-inflammatoires, anti-fongiques et anti-bactériennes. Il s’est montré très efficace dans la lutte contre les infections à levures telles que le Candida Albican, ainsi que pour diminuer l’inflammation, accélérer la guérison des ulcères ou pour tuer ou ralentir la croissance de plusieurs virus tels que celui de l’herpès ainsi que celui du rhume et de la grippe. Il est couramment utilisé dans les affections causées par les parasites tels que la malaria.

Certains lui prêtent même des propriétés anti-cancer. En effet, son contenu en bêta-lapachone pourrait aider à induire l’apoptose des cellules cancéreuses et pourrait empêcher la migration des cellules tumorales tout en diminuant les possibilités de métastase. Parlez-en à vos professionnels de la santé avant d’entamer la prise de pau d’arco : des contre-indications pourraient s’appliquer et une interférence avec des médicaments d’ordonnance est possible. De même, le pau d’arco n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que pour les enfants de moins de 12 ans. Des contre-indications avec certains médicaments d’ordonnance peuvent s’appliquer.

editeur
editeur