En naturopathie, il est essentiel d’avoir un bon système digestif. Bien digérer et bien assimiler ce que nous mangeons est primordial si nous voulons nourrir correctement tous nos organes, notre système nerveux ainsi que notre cerveau.

Vous souffrez de troubles digestifs tels que ballonnements, gaz, diarrhée, constipation, reflux et vous cherchez des solutions naturelles afin de diminuer vos symptômes. Voici quelques pistes à évaluer qui pourront peut-être vous permettre d’améliorer votre condition.

L’équilibre de la flore intestinale

Il arrive fréquemment que certains troubles digestifs soient reliés à une flore intestinale en déséquilibre. L’ensemble des bactéries qui colonise normalement notre tube digestif est essentiel au maintien d’une bonne digestion. Cette flore permet en plus de produire certaines vitamines telles que la vitamine K et la biotine. Elle joue aussi un rôle dans la régulation de l’inflammation, permet d’avoir un bon système immunitaire et favorise un pH optimal.

Une alimentation pauvre en fibres et en nutriments, la surconsommation d’antibiotique et d’alcool, un niveau de stress élevé et les allergies ou intolérances alimentaires ne sont que quelques exemples pouvant créer un déséquilibre au niveau de la flore intestinale. Ce déséquilibre ouvre aussi la porte à la prolifération de mauvaises bactéries telles que les levures et les parasites.

Mastiquez!

 Vous êtes toujours à la presse et vous avalez tout rond vos repas. Il y a de bonnes chances que vous ne mastiquiez pas suffisamment. Un manque de mastication complique la digestion, car elle ne permet pas aux enzymes digestives de bien effectuer leur travail qui est de décomposer la nourriture comme il se doit. Les enzymes ont besoin de temps pour être efficaces. Alors, prenez le temps de bien mastiquer votre nourriture et de savourer vos repas calmement.

Acide gastrique et enzymes digestives

Une bonne digestion passe par un pH gastrique adéquat ainsi que par une quantité suffisante d’enzymes digestives. Un faible taux d’acide gastrique ainsi qu’un manque d’enzyme digestive ralentissent la digestion. La nourriture mal digérée demeure trop longtemps dans le système digestif et provoque des gaz et des ballonnements causés par la fermentation. Une trop grande accumulation de gaz peut faire une pression sur la valve située entre l’estomac et l’œsophage et faire remonter l’acide gastrique provoquant des brûlures d’estomac et des reflux gastriques. Si vous pensez que votre taux d’acide gastrique est bas, il est possible de demander à votre médecin de vérifier votre taux d’acide chlorhydrique.

Bougez

 L’exercice physique permet non seulement d’améliorer la digestion, mais aussi de diminuer le stress. Lorsque nous ne bougeons pas assez, plusieurs de nos systèmes deviennent paresseux. Notre circulation sanguine est moins bonne, nous manquons d’endurance, car nos muscles se fatiguent plus rapidement et notre système digestif s’affaiblit.

Évitez le stress

 Les évènements stressants affectent la digestion. Il arrive fréquemment que la digestion soit plus lente lorsque nous avons peur ou que nous sommes déprimés. L’inverse est aussi vrai, car l’anxiété et l’agressivité peuvent provoquer de la diarrhée en accélérant le processus de digestion. De grandes tensions compliquent la digestion. Les bons nutriments sont alors mal digérés et se retrouvent directement dans le gros intestin. Notre corps est alors en manque de nutriment et nous envoie des signaux qui nous poussent à manger plus de nourriture que nécessaire pour combler ce manque.

Sylvie Bilodeau ND.A.

editeur
editeur