La lucite estivale, souvent nommée allergie au soleil, touche environ 20% des adultes. Plaques rouges, démangeaisons et petits boutons peuvent se manifester après une exposition au soleil. Pour les personnes souffrant de cette affection, il est suggéré de protéger leur peau avant toute exposition avec un écran solaire dont la protection minimale est de 30 FPS. Il existe aussi quelques moyens naturels à commencer tôt en saison qui peuvent minimiser certaines de ces réactions.

La vitamine E est un de ces premiers moyens pour réduire les désagréments de la lucite estivale bénigne. On peut la retrouver facilement sous forme de suppléments, mais aussi dans plusieurs aliments, dont l’huile de germe de blé, les noix et les avocats.

Le bêta-carotène est un précurseur de la vitamine A. Il possède la propriété de stimuler lentement les mélanocytes et ainsi de prévenir les réactions dues au soleil. De plus, il préserve l’élasticité de la peau. Il est photoprotecteur et protège la peau contre le stress oxydatif et les rides.

Il est conseillé de commencer la cure de vitamine E et de bêta-carotène au minimum 2 semaines avant l’exposition au soleil et de poursuivre pendant toute la saison estivale.

editeur
editeur